sciences po urbanisme


Accueil > LE MASTER > Promotions > Promotion 2013-2014 > IEP

     

IEP

JPEG - 20.5 ko

Aglaé Bernard
Sciences Po Paris

"J’ai découvert les métiers liés à l’urbanisme lors de la réalisation d’un documentaire sur le projet Seine-Arche. Les multiples questions posées par la restauration des liens entre Nanterre et le quartier d’affaires m’ont permis de comprendre que j’avais trouvé « ma » politique publique.
Diplômée de Sciences-Po, j’ai alors choisi de faire une année de césure afin de confirmer ma « vocation » d’urbaniste par un stage à l’atelier de projet de l’EPAMSA (OIN Seine Aval), prolongé par un CDD. Cette année m’a également permis de consolider mes compétences juridiques, acquises avec le master Affaires Publiques et lors d’un stage au Conseil d’Etat, par un master 1 de droit public à la Sorbonne, suivi par correspondance. Elle fut également le temps d’une exploration pendant 6 mois de l’Asie. J’ai ensuite choisi de rejoindre l’EPAMSA.
Après 4 années d’une expérience professionnelle très intense, allant de la stratégie territoriale (Seine Park – 36 communes associées) à l’opérationnel (Eco-quartier fluvial Mantes-Rosny – 5000 logements), impliquant des jeux d’acteurs multiples, je souhaite m’ouvrir et me consolider par cette année de formation au cycle.
Je souhaiterai ensuite retourner à la maîtrise d’ouvrage, plus solide, plus ouverte, plus audacieuse".

JPEG - 29.5 ko

Maud-Anais Claudot
Sciences Po Paris

"Au cours de mon master Environmental Policies à l’école des affaires internationales de Sciences Po, j’ai été amenée à m’intéresser aux problématiques urbaines à travers divers enjeux environnementaux abordés dans ma formation : changement climatique, transition énergétique, prise en compte de a biodiversité… Des expériences concrètes – comme la préparation d’un espace d’exposition sur les solutions d’accès à l’eau et à l’assainissement dans les bidonvilles à l’occasion du 6e Forum mondial de l’Eau, la coordination d’une étude sur les services rendus par cinq aires marines protégées méditerranéennes ou la participation aux réflexions sur l’élaboration du plan Ambition Bio 2017 – m’ont poussée à affiner ma compréhension des espaces urbains dans la complexité des acteurs qui les façonnent, des flux qui les traversent et des milieux dans lesquels ils s’intègrent. Le cycle d’urbanisme de Sciences Po est pour moi un choix professionnalisant permettant d’acquérir les connaissances et méthodes opérationnelles nécessaires à mon épanouissement dans des missions de maitrise d’ouvrage et d’accompagnement des collectivités territoriales".

JPEG - 19.4 ko

Anaïs Michel
Sciences Po Aix

"C’est après des études à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence que j’ai rejoint le Cycle d’Urbanisme. Mon parcours en sciences politiques, accentué sur les sciences sociales, m’a sensibilisé aux rapport entre la ville et ses habitants ainsi qu’aux questions d’espace et de politiques publics. J’apporte une attention particulière aux problématiques d’équipements culturels et de reconversion industrielle, bien que mon projet professionnel soit susceptible d’évoluer grâce à la richesse de l’enseignement proposé."

JPEG - 24.2 ko

Marion Siegwald
Sciences Po Paris

"Ayant initié mon cursus universitaire par un parcours multidisciplinaire de Sciences dures et Sciences Sociales entre Sciences Po et l’Université Pierre et Marie Curie, mon intérêt pour l’approche transdisciplinaire des problèmes sociaux ne m’a pas quitter depuis. L’expérience d’une année à étudier à l’Université de Pennsylvanie à Philadelphie, m’a introduite aux différents aspects des enjeux urbains, tant sur le plan pratique avec la découverte d’une ville ségrégée marquée par de fortes problématiques de rénovation urbaine, que sur le plan théorique à travers mes cours à l’Urban Studies Department. Mon attrait pour l’approche et l’évaluation quantitative des politiques publiques, en particulier dans le domaine urbain, a décidé mon choix de poursuivre ma formation en master avec le programme « Economics and Public Policy », organisé en partenariat avec l’Ecole Polytechnique et Sciences Po. Ce cursus exigent m’a permis à la fois de consolider mes techniques et méthodes d’analyse de données tout en continuant à me pencher sur les questions sociales et urbaines, notamment en réalisant un stage de recherche au J-Pal, un laboratoire d’évaluation économétrique des politiques publiques de lutte contre la pauvreté. Ma mission rattachée à l’évaluation d’un programme de parrainage de lycéens en banlieues parisiennes m’a permis d’approfondir ma connaissance des réalités concrètes et du dialogue en milieu urbain.
L’opportunité d’entrer au Cycle d’Urbanisme m’est apparue comme l’aboutissement d’un intérêt constant pour l’urbanisme approché à travers diverses formations et disciplines. En alliant la formation professionnalisante du cycle et mes compétences économiques, j’envisage de débuter ma carrière professionnelle dans le cadre de collectivités territoriales, en travaillant sur les problématiques de développement économique urbain".

JPEG - 23.4 ko

Julien Solo
Sciences Po Lille

PNG - 16.7 ko

Thibault Tachon
Sciences Po Grenoble

"Originaire de Gap et diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble, mon parcours universitaire et professionnel m’a peu à peu amené à questionner les problématiques urbaines. Attaché à l’aspect opérationnel de l’urbanisme, j’ai choisi d’effectuer mon stage de fin d’études dans une SEM d’aménagement. Cette expérience m’a conforté dans le désir d’intégrer une structure semblable afin de participer à la fabrique de la ville et à la gestion de projets urbains. Sensible aux problématiques de renouvellement urbain, je me suis orienté vers le cycle d’urbanisme afin d’acquérir des méthodes et savoir-faire propres à cet univers".

JPEG - 16.8 ko

Louis Tocqueville
Sciences Po Grenoble

"Après un master en management des collectivités territoriales à Sciences Po Grenoble, j’ai rejoint le Cycle d’urbanisme. Particulièrement sensible aux questions rurales, j’ai notamment pu m’y intéresser à l’occasion de stages, au Conseil régional de Rhône-Alpes ou au Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de Haute-Savoie. Cet intérêt m’a conduit à étudier la construction de l’agglomération transfrontalière de Genève et tout récemment, la transition énergétiques dans les territoires ruraux lors d’un stage en cabinet d’études. Aujourd’hui, je suis plutôt attiré par l’urbanisme réglementaire en étant conscient de la complexité de ces enjeux et des réponses à apporter : recevoir la formation reconnue et professionnalisante du Cycle doit me permettre de mieux les appréhender."


JPEG - 21.1 ko
Seiko Watanabe

Sciences Po Paris
"De formation initiale Sciences Po Paris, je suis arrivée dans l’architecture sur le tard lors d’une reconversion opérée après huit années passées dans la presse mode internationale. Une reconversion vers un métier en rapport direct avec l’environnement de l’Homme.
Mon intérêt pour l’urbanisme a grandi simultanément à la taille des projets dessinés au cours de mes études d’architecture. Comprendre le site, son histoire, imaginer son évolutions futures ont été des contraintes stimulantes. Les enjeux urbains sont ainsi inhérents à l’architecture.
Le métier d’urbanisme me permettra non seulement de me spécialiser mais également de travailler avec humanisme, de renouer ainsi avec les motivations qui m’avait menée vers des études de Sciences politiques".

     
page pdf   Imprimer en PDF